DIY – chaussons en cuir

Je fais toujours mes chaussons sur mesure parce qu’il n’y a rien de + confortable que lorsque c’est parfaitement adapté à son pied ! Jusque là, je les réalisais en tissu mais cette fois-ci, j’ai voulu m’essayer au cuir. Bilan : c’est parfait !
Il faut un petit peu de matériel, mais cela vaut vraiment la peine…

Pour les réaliser, il vous faudra donc :
– du cuir (ici 2 versions : un cuir épais + un cuir rouge fin)
– éventuellement, du colorant pour cuir
– et l’indispensable « kit cuir» : poinçon, alène, griffe, lissoir (et cire d’abeille), colle à cuir, aiguilles pour le cuir, fil ciré, pince plate, ciseaux, petites pinces.

Réalisation des chaussons

Même sans avoir jamais travaillé le cuir, la réalisation de ces chaussons est très simple. Ce qu’il faut avant tout, c’est bien travailler le patron. Personnellement, je travaille avec du carton fin (celui des chemises de dossiers : il permet d’avoir suffisamment de souplesse pour « prendre les formes » mais est rigide comme du cuir).

Posez votre pied sur le carton fin et tracez-en le contour. Soyez vigilant à le réaliser en ayant le pied bien droit, bien à plat. Ajouter tout autour de ce tracé 1,5 cm tout en simplifiant la silhouette générale, notamment la courbure des orteils.
Sur un autre carton, tracez le dessus du chausson. Pour mon modèle, j’avais envie d’un peu d’originalité, j’ai donc choisi de le faire en biais. Pensez à ajouter suffisamment de matière pour avoir assez de hauteur pour entrer votre pied.
Une fois ces 2 patrons faits, assemblez-les au moyen de pinces ou d’épingles et essayez-les ! Ajuster si nécessaire les tracés (voire refaites les patrons) jusqu’à ce que vous ayez des chaussons en cartons qui correspondent exactement au rendu désiré.
Cette partie peut être longue (et fastidieuse), mais il vous faudra recommencer jusqu’à obtenir un « faux » chausson parfait. Une fois arrivé à ce résultat, vous allez enfin pouvoir sélectionner vos cuirs.

Reportez votre patron « semelle » sur un cuir épais, en suivant le recto de votre silhouette ET le verso (pied droit / pied gauche en regard). Reportez le patron du dessus du chausson de la même façon.
Dans un cuir fin, reportez également le patron « semelle » en regard.
Pour + de confort, j’ai reporté une 3e fois le patron « semelle » sur de la feutrine rouge en prenant soin de retirer 0,8 cm tout le tour.

À l’aide d’une alène, marquez le creux de couture sur tous les pourtours qui seront cousus (dessous de la semelle du cuir épais, dessus de la semelle du cuir fin, partie arrondie du dessus du chausson). N’oubliez pas cette étape ! C’est grâce à ce creux que les coutures sont bien propres.

Découpes en cuir et en feutrine et début du marquage des coutures avec l’alène

Comme j’ai choisi d’ajouter une couche de feutrine entre les 2 cuirs de la semelle pour avoir + de confort, je colle ces 3 parties ensemble afin d’éviter que la feutrine ne se déplace et vienne faire des paquets. Je mets peu de colle au centre mais j’insiste bien sur les bords. Des petites pinces pour maintenir pendant le séchage… et rendez-vous au lendemain !

Une fois la colle des semelles complètement sèche, je marque les futurs points de couture au moyen d’une griffe tout le tour de la semelle ainsi que sur la courbe du dessus du chausson. Soyez vigilant à bien prendre vos repères de façon identique sur les 2 chaussons.
Après le passage de la griffe, reprenez chaque point avec un poinçon en prenant garde de réaliser vos trous perpendiculairement au cuir, tout en passant bien dans toutes les épaisseurs.

Les 3 épaisseurs « semelle » (cuir épais / feutrine / cuir fin) collées
Marquage des points de couture

Vous pouvez enfin passer à la couture !
Prenez autant de fil que nécessaire (je compte 3 X la longueur de la couture finale) et 2 aiguilles spéciales pour cuir.
Assemblez la semelle et le dessus du chausson au point sellier, tout en prenant garde d’avoir 2 chaussons parfaitement symétriques.
Si nécessaire, n’hésitez pas à repasser le poinçon dans vos épaisseurs de cuir, cela facilitera le passage des aiguilles. Au besoin, aidez-vous d’une pince plate pour tirer les aiguilles. Dans tous les cas, vous aurez mal aux doigts… Le plaisir de coudre le cuir !

Couture du chausson au point sellier
Coloration en tapotant à l’éponge pour obtenir un effet irrégulier

Une fois la couture terminée, passez tous vos bords au lissoir et à la cire d’abeille. Cette étape est longue mais indispensable pour de belles finitions.
Enfin, si vous le désirez, colorez votre cuir !

Et voilà, vous avez de magnifiques chaussons hyper confortables ! Cela vous aura pris des heures, mais le plaisir de les porter pendant des années valait bien l’effort !

Dessus et dessous des chaussons
Et voilà, exactement comme je les voulais !!!

Si jamais tu n’oses pas te lancer pour le fabriquer toi-même, contacte-moi via le blog qu’on puisse en discuter !

Un avis sur « DIY – chaussons en cuir »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer