Menus d’août

Petit mois d’août en cuisine en raison de nos vacances aux Pays-Bas (à découvrir ici si cela vous intéresse ! Il s’agissait de quelques jours en mode « surprise » pour l’Enfant qui ne s’y attendait pas ; avec son déménagement à Lille, les finances faisaient un peu la tête, mais pour ses 18 ans le 14 août, je voulais lui faire une belle surprise : aller voir « en vrai » son tableau préféré, La jeune fille à la perle de Vermeer…).

du 1er au 7 août
du 22 au 28 août

Du 1er au 7 août
Pas trop de cuisine pour cette semaine car je suis en vacances, je vais donc cuisiner le plat principal au jour le jour…
Du coup, j’ai surtout fait des desserts pour chaque soir histoire de faire plaisir à mon Amoureux qui travaille encore!
– crudités préparées pour les wraps (carottes jaunes et violettes, concombre épineux, tomates, olives et batavia)
– flamenkueche
– travers de porc marinés ail et coriandre
– crêpes sucrées
– yaourts vanille
– salade de fraises
– riz au lait
Et à déguster dans 2 mois : oignons au vinaigre…

Pause « vacances »…

Du 22 au 28 août
Reprise du batchcooking ! Comme j’arrête la viande (ba oui, financer l’Enfant parti de la maison, ça coûte un bras !), je cuirai au fur et à mesure les viandes des garçons tandis que je me ferai des bouddha bowls…
Au menu cette semaine :
– houmous
– épis de maïs (et plein de crudités)
– tomates à la provencale
– purée d’aubergine
– daal de pois cassés
– nouilles soba aux légumes sautés
– pommes de terre rissolées
– bolognaise et carbonara
– porridge
– moelleux au chocolat
Et des yaourts nature ou vanille en train de se terminer dans le four…

Rappel des choix (et des contraintes) de notre foyer
– du « trop gras, trop sucré, trop salé » pour l’Homme, avec une base de patates et de pâtes, beaucoup de fromage et sans oublier les desserts
– un régime incertain de l’Enfant (« je veux du healthy mais pas trop de légumes »), sans dessert mais pourquoi pas avec du grignotage, et plein d’aliments qui le révulsent
– en mode flexitarien pour moi (pas de viande au moins un repas sur 2 voire 2 repas sur 3 ; je dois donc pouvoir « trier » les plats), des légumes, des céréales, encore quelques intolérances alimentaires et, surtout, beaucoup (trop) de principes :
> uniquement du fait maison (et de + en + « exclusivement du fait maison),
> du bio local et de saison pour les fruits et légumes (et uniquement selon l’arrivage des 3 producteurs locaux présents sur le marché) ; tolérance pour quelques « extras » s’il s’agit de fruits et légumes revendus par l’un des producteur bio (citron, gingembre, agrumes et bananes),
> du bio local pour les oeufs et la volaille / du « raisonné » pour l’autre éleveur local (il se réserve l’usage d’antibiotiques uniquement en cas de maladie des bêtes),
> mon fromager-affineur (présent sur le marché mais qui a aussi un commerce dans ma ville),
> limitation maximale des déchets
> refus des courses en supermarché (on n’y achète plus que les croquettes et litières des chats ainsi que le papier toilette) ; au pire, on va acheter au magasin bio – et si possible en vrac – les produits absents du marché (sucre, thé, chocolat, riz, céréales, épices) …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer