Trompe l’oeil mur en brique…

Je viens de refaire l’habillage des canapés (et de tous leurs coussins)… et je m’aperçois qu’il « manque » quelque chose au mur à la fois parce que « ça fait vide » et parce que les chats ont fini par abîmer le papier peint à force de passer en haut des fauteuils…

Vu l’espace à habiller, pas simple de trouver une idée… Je farfouine dans ce que j’ai sous le coude et je retrouve 2 reproductions d’affiches de la 2nde Guerre mondiale trouvées lors d’un voyage en Angleterre en 2016 (l’une extraite d’un « calendrier » acheté dans un petit musée dédié à la RAF, l’autre achetée au château de Douvres qui a servi de base souterraine pendant WWII). Et pour les mettre en scène, j’ai donc décidé de faire un mur en brique « trompe l’oeil ».

Là encore, que de la récupération :
– pour la base : une plaque d’isorel récupérée d’un fond de bibliothèque
– pour les briques : du plastique mousse
– pour les « joints » : de la colle à carrelage texturée avec du sable
– et de la peinture acrylique (noir, rouge, jaune et bleu).

Tout d’abord, préparation des briques en plastique mousse : découpage aux bonnes dimensions, angles arrondis, usure des bords et texturage de la surface. Je les colle sur la plaque isorel en prenant soin d’alterner les couleurs au cas où la peinture acrylique ne « prenne » pas pareil sur les briques (ce qui n’arrivera finalement pas, ouf !). Pour éviter un rendu trop uniforme, je prends soin de décaler très légèrement l’alignement des briques et de doubler l’épaisseur de certaines.

Une fois que toute la colle est bien sèche, j’uniformise la couleur de fond avec une couche de peinture noire. Là encore, une fois la couche de fond bien sèche, on passe enfin à ce que je préfère : le travail de peinture trompe l’oeil ! Je fais ma couleur brique de base en mélangeant du noir, du rouge, du jaune et du bleu vif. Ce n’est vraiment pas compliqué à faire, il y a plein de tutos en ligne !
Cette vidéo de René Milone par exemple montre bien les nuances de brique possibles à réaliser.
Je prépare donc une belle quantité de couleur brique et je viendrai ensuite en prélever pour en faire des versions + claires ou + foncées pour donner de la texture… et du réalisme !

Une fois que la couleur de base des briques me convient, j’ajoute le « joint » : tout simplement de la colle à carrelage que je texture en ajoutant du sable et de minuscules graviers.
Une fois le joint bien sec, à nouveau travail de « vieillissement » de l’ensemble avec plusieurs lavis noir / gris / marron. Je réhausse par endroit avec mon mélange couleur brique initial (brossage à sec). Et je peux enfin coller les affiches qui vont également subir plusieurs lavis.

Rien de bien compliqué, juste de la patience entre les étapes ! ^^

Si jamais tu n’oses pas te lancer pour le fabriquer toi-même, contacte-moi via le blog qu’on puisse en discuter !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer