Buddha bowls !

Après 1 an de batch cooking (de préparation le week-end des menus de la semaine si vous préférez) – vous pouvez d’ailleurs retrouver l’ensemble des photos / infos ici -, comme nous n’étions plus que 2 à la maison, j’ai cherché comment faire évoluer les choses en cuisine… Et au hasard de mes pérégrinations sur le web, cela m’est apparu comme une évidence : le buddha bowl rassemble tout ce que j’aime !

Menus de septembre

Voilà, cela va faire un an que je partage les menus de la semaine, ce sera donc le dernier mois de batchcooking partagé sur le blog ! J’espère que cela vous aura été utile… En tout cas, je vous avoue que je n’hésite pas moi-même à aller piocher des idées dans mes propres « anciens menus » quand je suis en manque d’inspiration !

Menus d’août

Petit mois d’août en cuisine en raison de nos vacances aux Pays-Bas (à découvrir ici si cela vous intéresse ! Il s’agissait de quelques jours en mode « surprise » pour l’Enfant qui ne s’y attendait pas ; avec son déménagement à Lille, les finances faisaient un peu la tête, mais pour ses 18 ans le 14 août, je voulais lui faire une belle surprise : aller voir « en vrai » son tableau préféré, La jeune fille à la perle de Vermeer…).

Menus de juillet

Cela sent les vacances approcher, mais pour autant, on continue le batchcooking, même s’il m’aura fallu adapter parfois la cuisine au déménagement de l’Enfant qui quitte la maison pour aller étudier à Lille… Le mois aura été marqué par beaucoup d’émotions (mention Bien au bac, recherche de colocation et clés de l’appartement lillois), mais aussi par de la cuisine qui sent le soleil ! ^^

Menus de juin

Quel plaisir de voir arriver tous ces fruits et légumes sur les étals de mes chers producteurs locaux !
Même si j’aurai eu encore trop peu de temps à consacrer à la cuisine, cela fait du bien d’avoir de nouveaux goûts à table : courgettes, aubergines… et même les 1ères tomates !

Recette de la saucisse sèche maison (ou comment succomber au gras)

Oui, le saucisson, la saucisse sèche, c’est gras… mais c’est tellement bon !!! Cela faisait déjà des mois qu’on n’achetait plus cette charcuterie qu’à notre éleveur ardennais présent sur le marché de notre ville : c’était plus cher, mais tellement meilleur. On préférait en manger moins souvent mais avoir ce goût-là !

Menus de mai

Terrible mois de mai qui ne m’aura pas laissé beaucoup de temps pour cuisiner et profiter des nouveaux légumes de saison… Presque que de la cuisine « express » donc, peu de place aux petits plaisirs, mais au moins la 1ère phase du déconfinement s’est bien passée dans mon travail !

Menus d’avril

Enfin la nature sort de l’hiver… et de nouveaux fruits et légumes arrivent enfin au marché ! Cela fait du bien, je commençais à ne plus avoir d’idées pour varier la cuisine…
Avril 2020 est marqué par la poursuite du confinement, mais cela n’a toujours aucune conséquence sur nos repas : nos producteurs habituels sont toujours présents sur le marché, je dirai même que l’organisation permet d’avoir + de temps pour échanger avec eux, pour parler des produits… et de cuisine !

Recette des yaourts maison sans yaourtière (ou comment redécouvrir le goût du yaourt)

Encore un produit dont je ne raffolais pas, mais alors vraiment pas !!! Trop acide ou trop sucré, je n’en avais que très rarement dans le frigo… sauf si j’avais prévu une recette qui en contient.
Et puis l’Homme m’en a réclamé… J’en ai acheté chez notre fromager des « bons » (vous savez, les yaourts hors de prix dans des pots en verre) et j’ai trouvé ça pas si mal. Encore un peu acide, mais pas si mal… Et comme nous avons la chance d’avoir un producteur local qui propose du lait cru, je me suis dit qu’il fallait que je teste les yaourts maison…

Recette des nuggets de poireaux (ou comment mes cannibales arrivent à aimer ce légume)

À la maison, j’ai toutes les peines du monde à faire aimer les légumes à mes Hommes… J’exagère un peu, mais pas tant que ça… Alors que moi j’adore ça !
Alors quand je trouve la recette qui leur fait dire « waouh, on en reveut ! », je ne peux que la partager avec vous, cela va peut-être en aider certains !

Comment trouver le temps de faire tout ça ?

Je ne sais pas si cela va vous rassurer, mais la période que j’appelle « de transition » (entre votre vie « d’avant » et votre vie future où règne le fait maison) est de loin la période la + compliquée à vivre !
Vous serez tiraillé entre votre envie de tout faire tout bien et… les essais ratés, les difficiles nouvelles habitudes à prendre, les réticences (voire chamailleries) familiales et, surtout, le sur-coût de l’entre-deux !

Recette de la moutarde maison (ou comment se mettre à adorer les condiments)

La moutarde « classique », je n’ai jamais été fan… Trop forte en général (en tout cas masquant trop le goût des aliments), il n’y a guère que la moutarde « à l’ancienne » qui parvient à trouver grâce à mes yeux, même si je lui trouve souvent un goût de vinaigre trop prononcé.

Recette du muesli croustillant (ou comment avoir du bonheur petit-déjeuner)

Il y a des produits comme ça qu’on achète (en vrac) sans même s’en rendre compte… C’était mon cas pour le muesli… Jusqu’à ce qu’on arrive en confinement et que je vienne à en manquer !
Bon, il aurait suffit que j’aille en chercher, mais sortir juste pour ça me rebutait. Surtout qu’à bien y regarder, cela semblait si simple à faire… et ça l’est !!!

Recette du pralin (ou comment sublimer ses desserts)

Chez nous, on raffole des amandes et des noisettes… Et du caramel… Alors forcément, on adore le pralin ! Pourtant, celui proposé dans le commerce est loin de répondre au cahier des charges… Alors ni une, ni deux, je me suis mise à le faire maison et ça n’a rien à voir…

Menus de mars

Peu à peu, les 2 hommes de la maison évoluent… et finissent eux aussi par moins courir après les « trucs industriels » ; ils vont encore se chercher quelques horreurs (chips pour l’apéro et en-cas sucrés) mais de moins en moins : ils découvrent que c’est tellement moins nourrissant et savoureux qu’ils laissent tomber leurs « mauvaises habitudes »…
Donc je ne lâche pas l’affaire de ma cuisine pour la semaine préparée le samedi, juste après les courses au marché le matin !

Menus de février

Peu à peu, les 2 hommes de la maison évoluent… et finissent eux aussi par moins courir après les « trucs industriels » ; ils vont encore se chercher quelques horreurs (chips pour l’apéro et en-cas sucrés) mais de moins en moins : ils découvrent que c’est tellement moins nourrissant et savoureux qu’ils laissent tomber leurs « mauvaises habitudes »…
Donc je ne lâche pas l’affaire de ma cuisine pour la semaine préparée le samedi, juste après les courses au marché le matin !

Recette du beurre clarifié (ou comment avoir du beurre qui ne rancit pas)

Personnellement, je n’achète que du beurre en motte chez mon crémier-fromager. Cela me permet d’acheter la juste quantité dont j’ai besoin… et c’est tellement meilleur ! Mais parfois, je vois un peu large et il me reste du beurre après mon samedi en cuisine. Et s’il m’en reste vraiment beaucoup (parce que je change les menus ou que je ne fais finalement pas telle ou telle pâtisserie), pour ne pas le perdre, je prépare du beurre clarifié.

Menus de janvier

La bonne résolution culinaire ?
Ba en fait, rien de nouveau… Diminuer encore et toujours les achats en supermarché, poursuivre la consommation de produits bruts achetés directement aux producteurs bio présents sur le marché de ma ville, faire au maximum « maison » (ou trouver des alternatives pour pouvoir manger « maison »).
Je reste sur le format « marché le samedi matin » puis « cuisine le reste de la journée » afin d’avoir du bon dans les assiettes pour toute la semaine…

Recette de la poudre magique (ou comment remplacer les bouillons cube)

Vous avez déjà regardé la composition des « bouillons cube » ?
Et ba, il ne vaut mieux pas car cela ne fait pas rêver… Alors que c’est si simple de faire soi-même une alternative qui vous ravira et qui évoluera au fils des mois !

Menus de décembre

Les semaines passent… et on essaye que les menus ne se ressemblant pas (trop), même si à la maison, mes 2 hommes ont tendance à redemander les choses qu’ils aiment.
Les repas du mois de décembre sont encore et toujours sur le même principe : menus de la semaine réalisés le samedi, juste après avoir fait les courses au marché (avec la liste de ce qu’il faut prendre préparée la veille). Je réalise toute la cuisine sur une journée, ce qui me prend entre 6 et 9 heures pour préparer l’intégralité de ce que l’on mange.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer