Encore des bonnets en naalbinding…

L’hiver s’installe… et on me demande des bonnets en naalbinding ! L’un pour un « reconstitueur viking », l’autre pour mon osthéo qui a craqué sur le rendu ! Comme ces bonnets « partent de la maison », j’en profite pour créer la jolie explication qui va bien avec ! ^^
Comme jusqu’à maintenant, laine islandaise 100 % couleurs naturelles…

DIY – le naalbinding

Passionnés d’histoire (c’est ma formation universitaire il faut dire), nous sommes depuis longtemps attirés par la période viking… C’est d’ailleurs pour cela que notre 1er voyage ensemble – en 2016 – aura été en Suède (à découvrir ici). Au hasard de nos visites, j’avais acheté quelques « outils » et ouvrages pour m’essayer aux techniques, mais je ne me suis penchée sur le sujet que récemment.
Et c’est ainsi que je me découvre une passion pour le naalbinding, cette technique qui n’est ni du tricot ni du crochet, mais plutôt une suite de « noeud » de laine à l’aide d’une aiguille large.

DIY – une « gratounette » permanente (ou presque)

Si vous abandonnez votre éponge synthétique de l’évier au profit d’un tawashi (à découvrir ici si vous ne connaissez pas), il va très vite vous manquer l’option grattage / récurage…
Et ce mini tuto vient y remédier !

DIY – un tawashi dans l’évier !

Vous en avez certainement déjà entendu parler : le tawashi, c’est une alternative aux éponges dans l’évier (certains l’utilisent aussi comme alternative au gant de toilette).
La version la + simple consiste à se créer une planche clouée et à le fabriquer à partir de t-shirts recyclés (lien + bas). Mais personnellement, je préfère la version tricotée !

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer